CHAMPIONNAT DU MONDE

Cette compétition regroupant plus de 200 joueurs venus des quatre coins du Monde s’est déroulée du 12 au 31 mai 2018 à Burton upon Trent en Angleterre et fut organisée par World Snooker.

Des professionnels sortant du Main Tour, d’ex-pros et/ou les meilleurs amateurs du Monde, vont tenter d’atteindre les demi-finales d’un des trois tournois qui est synonyme de Graal puisqu'il offfre le statut pro pour deux saisons.

Petite nouveauté pour cette édition 2018, les 64 joueurs suivants seront invités à un nouveau tour, le Challenge Tour, épreuve de dix tournois permettant aussi aux deux premiers en fin de saison d’accéder au statut pro pour la saison d’après.

Deux Français étaient engagés dans ce Q School 2018, Niel Vincent champion de France 2017 et Brian Ochoiski numéro un français. C’était une première pour le clan tricolore, car très couteux (1000 livres pour l’inscription ainsi que les frais logistiques durant les trois tournois en Angleterre) et un très haut niveau de jeu qui calme les curieux.

Pour Niel Vincent, l’aventure ne s’est pas très bien passée pour sa première. Très concentré par ses études en ce moment Niel n’était pas à son meilleur niveau. Il menait pourtant 3-0 dans son premier match qu’ il va finalement perdre 4 manches à 3. Ce mauvais départ, dans ce premier tournoi, a du évidement jouer sur la confiance de ce jeune champion français, qui perdra les deux matches suivants des deux autres tournois, malgré un dernier match très serré (4 manches à 3).

Brian, quant à lui, démarre mieux. Il remporte son premier match dans le premier tournoi mais s’incline face à un ancien pro au second tour. Qu’à cela ne tienne, il s’impose à nouveau, dans les matches importants des deux tournois suivants et atteint par deux fois le troisième tour. Il réalise de beaux breaks dont deux Century (129 et 100). L’ensemble de ses résultats sur les trois tournois le classe au rang 46.
Il y aura donc un français dans ce nouveau challenge tour pour la saison 2018/19.

Bravo les jeunes, on continue comme ça !

-----------------------------------------------------------

Ce n’est pas la première fois que l’EBSA (European billiards and snooker association) choisit Sofia pour organiser des championnats internationaux.
Comme à l’accoutumée, les tournois se sont déroulés dans de superbes conditions à l’Hotel Ramada Princess, situé en plein cœur de la ville et où 16 tables Star étaient installées dans une superbe grande salle avec de tous nouveaux luminaires.

Tout au long de la compétition, on pouvait suivre toutes les tables en live scoring et 4 tables en live streaming avec toutes les demi-finales et finales diffusées intégralement en direct.
Merci à Darius Goral, qui fait toujours un excellent travail pour nous permettre de suivre l'événement.
Ces 3 championnats d’Europe rassemblés (U18, U21, Hommes) connaissent un succès grandissant : ce sont 39 nations représentées et plus de 250 joueurs avec 50 arbitres et officiels.

Le groupe France  FFB :

Nicolas Mortreux (joueur U18 et U21) : vice-champion de France U18 et U21.

Niel Vincent  (joueur U18, U21 et hommes):  champion de France U18 U21 et hommes.

Brian Ochoiski (joueur hommes et U21) : vice-champion de France hommes et numéro 1 français.

Stéphane Ochoiski : coach.


Niel Vincent, Brian Ochoiski, Stéphane Ochoiski, Nicolas Mortreux

Le parcours de Nicolas Mortreux :

En U18, dans sa poule N, Nicolas remporte deux matches sur 3.
Il bat Daniel Maldenov (Bulgarie) 3 à 0, s’incline contre Ben Mertens 3 à 0 et surtout se qualifie en battant dans un match décisif l’Allemand Daniel Siborski 3 à 2.
Il finit second de groupe en position 35 pour la liste du KO direct. Malheureusement, le Belge Nick Jansen s’impose sèchement 3 à 0 face à Nicolas dès les last 48.

En U21, dans le groupe L, Nicolas s’en sort très bien aussi.
Il démarre par deux victoires contre le Roumain Maxim Eme, sur le score de 3 à 2 et surtout contre le Polonais Daniel Hoyloda (3 à 1), favori de ce groupe avec Jed Mann, l’anglais, qui viendra à bout de Nicolas en 3 manches à 2.
Une dernière victoire de Nicolas contre le Bulgare Denis Ivanov lui assure tout de même la deuxième place du groupe.
Il termine en position 27 sur la liste du KO direct, mais tout comme en U18, la sortie de poule est fatale à Nicolas qui s’incline face à l’Autrichien Oscar Charlersworth.

L'avis de Stéphane Ochoiski : « Nicolas a beaucoup progressé depuis plusieurs saisons. En préparation en Belgique, il a même réussi son premier century et il n’a que 15 ans !
Il sera un réel espoir de médailles pour les années à venir aussi bien en U18 qu’en U21. »

Le parcours de Niel Vincent :

U18 :
Il remporte sa poule (P) grâce à des victoires 3 à 0 contre le Portugais Tiago Teixeira, ainsi que contre le Roumain Riti Edouard (3 à 1) et contre Viktor Iliev le Bulgare.
Premier de poule, il est directement qualifié pour les last 32 et hérite de la position 18.

Il se débarrasse tout d’abord facilement de l’Écossais Dean Young sur le score de 3 frames à 1, puis plus difficilement en last 16 de Jan Jelenic, le Croate, 3 frames à 2.
Malheureusement, en quart de finale, Niel Vincent, un peu grippé, cède devant l’Anglais Hamin Hussein et perd par 4 manches à 1.
Il parvient tout de même à réaliser deux breaks 59 et 54 durant cet U18.

Pour la petite histoire, ce tournoi U18 est finalement remporté par le favori Jackson Page tenant du titre face à Florian Nussle.

U21 :
Niel remporte aussi sa poule grâce à des victoires sur Aleks Hubanov (Bulgarie) et Heorki Petronko (Ukraine) 3 frames 0, 3 à 1 contre Bulesc Revercs (Hongrie) et surtout contre Karol Lelek, le Polonais, 3 manches à 2.
Qualifié directement en last 32, il prend la revanche de Nicolas contre l’Autrichien Oscar Chalerworth en le battant 4 manches à 1.
En revanche, en last 16, c’est Matéaus Baranowski, le champion de Pologne, qui viendra à bout de notre valeureux champion de France mieux rétabli.
Dans ce U21, Niel aura fait des breaks de 56 et 54.

Hommes :
Dans ce troisième tournoi avec 135 participants au départ, participants logiquement de niveau plus élevé que Niel (17 ans), ce dernier réussi toutefois à remporter à nouveau son groupe.
Il bat tous ses adversaires, Attila Horwart (Hongrie) 4 à 0, Benjamin Mac Cabe (Suède) 4 à 1, Dragos Radulescu (Roumanie) 4 à 2 et fait surtout parler de lui en venant à bout de l’ancien champion d’Europe et ancien pro Kacper Filipiak sur le score très serré de 4 manches à 3.
Énorme exploit, énorme victoire pour Niel et pour la France.

Dans le KO direct, qualifié directement en last 64, placé TS 15, il ne fait qu’une bouchée du Lituanien ViIlius Schulte, battu 4 manches à 1 ; puis il atomise Gregor Biernarski, un autre Polonais, 4 à 0 en last 32, un des favoris du tournoi qui venait de faire 133 et 100 dans le même match.

Arrivé en last 16, Jordan Brown, l’expérimenté ancien pro Nord-Irlandais viendra à bout du très joli parcours de Niel par 4 frames à 1. Mais quel match encore de la part du jeune champion français qui n’a en aucun cas à rougir de cette défaite ! Avec un peu plus de réussite, il aurait sans doute pu aller bien plus loin ! Des Breaks en augmentation dans ce tournoi : 78 69 68 59 53 50 . Bravo Niel !

L'avis de Stéphane Ochoiski : « Bravo à Niel pour ses 3 superbes performances, 3 fois premier de poule dans 3 tournois internationaux différents, je ne sais pas si c’est déjà arrivé, mais en tout cas pour un Français c’est une première ! Avec un quart de finale, en U18, comme les deux saisons passées et deux last 16 en U21 et en Homme, mais surtout avec un niveau de jeu exceptionnel et un comportement sur et hors table irréprochable, ce joueur est un plaisir à suivre et à conseiller, je pense sérieusement qu’un grand avenir l’attend s’il continue dans ce sens. »

Le parcours de Brian Ochoiski :

U 21 :
Brian remporte sa poule sans concéder la moindre frame ce qui lui vaut la première place du groupe mais aussi la place de TS1 dans ce KO direct.
Bravo à lui ! C’est la première fois qu’un Français réussit cette performance en international.

Les breaks de Brian dans cet U21 sont : 70 69 66 63 62 58 55 53 52.

Dans les sorties de poules, Brian va faire parler de lui. Il vient assez facilement à bout de Sean Maddok, ce jeune Anglais très prometteur et recordman du 147 réussi au plus jeune âge avec un 147 à 15 ans en compétition, mieux que Ronnie O'Sullivan.  Eh oui, rien que ça ! Victoire de Brian 3 à 0 !

Puis l’exploit, le choc, au terme d’un match épique, Brian vient à bout de Jakcson Page, récent vainqueur du U18 et finaliste du U21 l’an passé.
Le jeune Gallois, grand espoir du snooker mondial, était ici le favori et Brian a su démontrer toutes ses capacités en s’imposant 4 à 3 dans ce match en concluant avec un break de 69 dans la manche décisive.
Ce match reste, à ce jour, le plus beau résultat enregistré par le Français, battu par Alexander Ursenbacher le Suisse en quart finale (5 à 3) dans l’édition 2017.

Boosté par cette belle victoire, Brian accélère en quart de finale.
Il inflige un 4 à Rodion Judin, le Letton, en environ 50 minutes.
Malheureusement, alors qu’il mène 2 à 0 en demi-finale, Brian va retomber dans ses travers, jouant trop vite et trop risqué.
Il relance son adversaire, Simon Lichtemberg qui va le priver de finale en remportant cette demi-finale 5 à 4, dans un suspens hitchcockien.

C’est d’ailleurs lui qui remportera la finale contre Tyler Rees et sera sacré champion d’Europe en U21.

Bravo à Brian Ochoiski après 5 quarts de finale perdus en international, voici enfin son premier podium.
Mais la couleur de la médaille aurait pu très bien être l’or !

L'avis de Stéphane Ochoiski : « Brian est l’un des joueurs les plus talentueux que j’aie rencontré dans ma carrière. Je ne dis pas ça car il est mon fils mais cette précision et cette facilité dans les empochages et la construction de breaks je ne l’ai quasiment jamais vu chez un autre. Par contre, c’est parfois aussi son propre problème car il joue parfois trop vite et risque des coups trop dangereux.
Son jeu actuel est trop irrégulier pour pouvoir tenir une ou plusieurs compétitions à ce niveau. En se posant davantage, le titre U 21 lui souriait. Mais faisons lui confiance pour comprendre enfin ses erreurs et un titre important ne serait plus tarder ! Bonne chance à lui pour Gibraltar où il affrontera au premier tour Adyda Metha pour sa première avec les pros. »

Hommes :
Brian termine second de sa poule K et en position 30 grâce à 3 victoires contre le Bulgare Viktor Iliev 4 à 1, Robert Kocanecic (Bosnie), Marko Gronvic (Serbie) 4 à 0. La victoire pour la première place du groupe lui échappe face à l’expérimenté David Waisman d’Israël, défaite 4 à 3 sur la noire.

Même résultat, 4 à 3 en sortie de poule, en last 64, contre Jani Kananen, le Finlandais, match dans lequel Brian s’incline 4 à 3 sur la noire dans un match où il pourra nourrir pas mal de regrets.

Le tournoi homme est remporté par Harvey Schandler l’Anglais face à Jordan Brown le Nord-Irlandais.

Quelques mots du coach sur cette compétition : « Un seul mot me vient : BRAVO aux trois jeunes joueurs sélectionnés ! Ils ont très bien représenté notre Fédération et notre Nation.
Il y avait une époque où la France venait participer à ces compétitions internationales et où l'on était fier de voir nos joueurs sortir des poules et passer 1 ou 2 tours.
Désormais, on sort premier des groupes et on vient pour gagner les titres : ce n’est plus la même musique !
Cette génération de joueurs est selon moi la meilleure que la France ait connue et on n'est qu’au début de l’aventure et des exploits de ces jeunes champions.
Il faut continuer et intensifier les actions de formation déjà entreprises depuis plus de 5 ans.
J’en profite pour remercier Jean-Paul Bazin et Isabelle Mortreux, mes collègues de la Commission nationale snooker, qui me font confiance dans mes choix et partagent les mêmes idées que moi. Cela marche, la preuve ici à Sofia !

Merci le Billard en image (LBEI) :
Grace à une couverture omniprésente et les reportages en direct de Stéphane Ochoiski, le responsable de la communication de la Commission nationale de snooker, les abonnés du site LBEI ont pu suivre dans l’intégralité à la fois le tournoi et le parcours des français dans ces championnats d’Europe.
Des records d’audiences ont été atteints notamment pour le match entre Niel contre Kacper, match vu par plus de 1200 personnes sur Facebook.
Désormais, le snooker, tout comme le parcours de nos jeunes champions, est une affaire à suivre !

Stéphane Ochoiski, responsable de la communication pour la Commission nationale snooker.

**********************************************

Snooker - Deux grands espoirs français, Brian Ochoiski et Niel Vincent, se sont affrontés en finale des U18. Félicitations !

Deux joueurs français ont atteint la finale de l'événement de moins de 18 ans au Paul Hunter Classic en Allemagne cette semaine, avec Brian Ochoiski prenant le titre avec une victoire 4-1 sur Niel Vincent.

Le tournoi a attiré des joueurs de toute l'Europe, mais à la fin, les deux seuls joueurs français de la compétition ont tous deux remporté la finale.

La plus haute rupture de l'événement était un 92 de la Florian Nüßle de l'Autriche.

Résultats

Last 16
Hamim Hussain 3-0 Oliver Read
Niel Vincent 3-0 Kevin Cizmarovic
Umut Dikme 3-2 Antoni Kowalski
Florian Nüßle 3-0 Fabian Haken
Halim Hussain 3-1 Luis Vetter
Brian Ochoiski 3-1 Luke Pinches
Daniel Sciborski 3-0 Reggie Edwards
Noah Kodri 3-1 Ales Herout

Quarter-finals
Vincent 3-1 Hussain
Dikme 3-2 Nüßle
Ochoiski 3-2 Hussain
Sciborski 3-0 Kodri

Semi-finals
Vincent 4-2 Dikme
Ochoiski 4-1 Sciborski

Final
Ochoiski 4-1 Vincent

-----------------------------------------------------------

Snooker : Home International 2017

Snooker : Home International 2017

Le Nothern Snooker Center de Leeds en Angleterre accueillait une nouvelle fois, du 14 au 18 août, le Home International. Une compétition par équipes de 4 joueurs regroupant l’Angleterre, l’Ecosse, le Pays de Galles, l’Irlande du Nord, la république d’Irlande, la Belgique et la France. Une équipe de moins de 21 ans a été engagée pour l’occasion, composée de Brian Ochoiski (St-Avold), Niel Vincent (Ronchin), Nicolas Mortreux (St-Quentin) et Florian Dott (Angers) dont c’était la première expérience internationale.

La France décroche sa première victoire dès le premier jour contre l’Irlande du Nord 8-4.

Brian Ochoiski - Fergal Quinn (3-0)
Nicolas Mortreux – Connell Doherty (2-1)
Niel Vincent – Connor Morgan (2-1)
Florian Dott – Peter Berryman (1-2)

France - Irlande du Nord

La deuxième journée s’annonce plus difficile avec un match contre l’Angleterre A et B et le Pays de Galles, équipes favorites pour la victoire finale.

Contre l’Angleterre A, la France décroche le match nul.

Brian Ochoiski – Sean Mac Allister (3-0)
Niel Vincent – Lewis Gillen (1-2)
Florian Dott – Riley Parsons (1-2)
Nicolas Mortreux – Jed Mann (1-2)

L’équipe du Pays de Galles composée des champions d’Europe U18, 2016 et 2017 l’emporte 9-3.

Nicolas Mortreux – Tyler Rees (1-2)
Brian Ochoiski – Ryan Rowlands (2-1)
Florian Dott – Ben Fortey (0-3)
Niel Vincent – Jackson Page (0-3)

France - Pays de Galles

Nouvelle défaite de l’équipe de France contre l’Angleterre B : 9 – 3

Florian  Dott – Josh Cooper (0-3)
Brian Ochoiski – Jack Harris (2-1)
Niel Vincent – Louis Heathcote (1-2)
Nicolas Mortreux – Peter Devlin (1-2)

La troisième journée sourit aux Français. L’équipe de France remporte deux victoires, l’une face à l’Ecosse 7-5...

Florian Dott – Sean Young (0-3)
Brian Ochoiski – Lewis Tait (3-0)
Niel Vincent – Liam Graham (2-1)
Nicolas Mortreux – Aaron Graham (2-1)

France - Ecosse

...l’autre contre la République d’Irlande  8-4.

Nicolas Mortreux – Noel Landers (2-1)
Niel Vincent – Darragh Cusack (3-0)
Florian Dott – Shane Bates (0-3)
Brian Ochoiski – Aaron Holland (3-0)

France - République d'Irlande

Dernière journée et dernier match contre la Belgique. La France s’incline 7-5.

Niel Vincent – Wesley Pelgrims (3-0)
Brian Ochoiski – Kobe Vanoppen (2-1)
Nicolas Mortreux – Amedeo Durnez (0-3)
Florian Dott – Christoph Van Geertsom (0-3)

France - Belgique

L’Angleterre B gagne le tournoi (6 victoires – 1 nul) devant le Pays de Galles (6 victoires – 1 défaite). La France termine 5e à égalité de points avec l’Irlande du Nord (3e) et l’Angleterre A 4e (3 victoires, 1 nul et 3 défaites) mais avec un moins bon frame average. La République d’Irlande est 6e (2 victoires, 2 nuls et 3 défaites), la Belgique 7e (2 victoires, 5 défaites) et l’Ecosse est 8e (0 victoire, 7 défaites).

Brian Ochoiski confirme ses très bons résultats de la saison dernière et se classe 2e meilleur joueur du tournoi, à égalité de frames gagnées (17 sur 21) avec Louis Heathcote (Angleterre B). La différence de points les a départagés.  

Le meilleur break du tournoi a été réalisé par Tyler Rees (Pays de Galles) ; A noter les breaks de Brian (66 et 42) et de Niel (40). La France réalise un beau parcours et confirme qu’elle est capable de rivaliser avec de grandes nations du snooker européen.

Isabelle Mortreux, présidente de la Commission nationale snooker.

Photos : Christian Dott

--------------------------------------------------

The French team for the 2017 International Challenge Cup..

13-14 OCTOBRE

Masters
Stephane Ochoiski

Stephane ochoiski
Marc Chouiller

Marc chouillier
Philippe Broto

Philippe brotoThierry Thenaisie

Thierry thenaisie

 

Men
Niel Vincent

Niel vincentBrian Ochoiski

Brian ochoiskiAlexis Callewaert

Alexis calleweartMaximillien Koch

Maxilmilien cocq

 

Referee
Jeremy Guigner

Jeremy guigner

---------------------------------------------------------------------

Championnats d’Europe snooker à Shëngjin (Albanie)

La France repart avec 4 quarts de finale !

C’est un véritable festival de snooker qu’avait organisé l’EBSA du 31 mai au 11 juin 2017 à  Shëngjin,  en Albanie.
EUROPEAN SNOOKER CHAMPIONSHIPS,  6 Reds Championships, European Open, Team Championships (Ladies, Masters & Men) and Individual Championships (Master and Ladies)

La sélection française était composée de Stéphane Ochoiski (coach et Master Team), Marc Chouiller, Angélique Vialard et Christelle  Pédat (Ladies) et Alexis Callewaert, Brian Ochoiski (Team Men) deux arbitres Thierry Thénaisie et Raymond Perez (head referee)

Dès le premier tournoi Alexis Callewaert atteint les quarts de finale en 6 Reds. Il  s’incline contre le futur vainqueur  l’Islandais Christian Helgason.

Durant l’Open, trois joueurs atteignent les 16e de finale : Alexis Callewaert, Brian Ochoiski et son père Stéphane.

La plus belle performance durant les différentes compétitions est à mettre au crédit de l’équipe Hommes France après une superbe phase de poules où la France se classe première de son groupe et tête de série n°3. Elle se voit directement qualifiée en quart de finale. Malheureusement le parcours s’arrête, la France s’incline face à l’Allemagne 4 à 1. Dommage.

Chez les Féminines, deux quarts de finale, un par équipe et l’autre de Christelle Pédat en individuel.

Tous les résultats sur le site EBSA TV.
A signaler aussi la réélection de Maxime Cassis comme président de l’EBSA pour 3 ans.

Article et photos de Stéphane Ochoiski.

-----------------------------------------------

L'EBSA (European billard and snooker association), qui fêtait cette année ses 25 ans d'existence, peut se vanter d'avoir attiré de nombreux participants.
Venant de 35 pays différents, 280 compétiteurs européens se sont donc rencontrés pour cette édition 2017 des championnats d'Europe U18, U21 et Hommes, à Nicosie (Chypre).

La configuration de ce championnat : 16 tables "Star" (les mêmes tables que celles utilisées sur le circuit professionnel) dans un espace de 1000 m2 au cœur de l'hôtel « Parc Hilton » de Nicosie.

Le tournoi U18 s'est déroulé intensément sur 3 jours avec 75 participants, du lundi 6 au mercredi 8 mars 2017.

Voici le parcours de nos représentants :

U18 phase de poule
Format : groupe de 4 ou 5 joueurs, les 3 premiers qualifiés pour la phase de poule à élimination directe, les 10 meilleurs premiers de poules qualifiés direct en last 32.

Niel Vincent s'incline 3 à 2 contre Julian Bulko (Ukraine), remporte son match face au Belge Ben Mertens 3 à 1 et s'incline 3 à 1 contre Aaron Hill (Irlande).
À égalité de frames avec l'Ukrainien, il est éliminé prématurément dans cette compétition où il avait atteint les quarts de finale dans l'édition précédente en Pologne.

Nicolas Mortreux s'incline dans ses 2 premiers matches 3 à 2 contre Noel Landers (Irlande) et 3 à 1 contre Patrick Tilbonen (Finlande).
En revanche, grâce à une jolie victoire contre le Tchèque Martin Kollar, il s' assure de la troisième place qualificative du groupe.

Brian Ochoiski remporte son premier match 3 à 0 contre Josh White (Pays de Galles) puis son second match 3 à 1 contre Luis Vetter (Suisse), puis il s'incline 3 à 2 dans son troisième match contre  le Belge Julien Leclerc. 
Iil obtient tout de même la première place du groupe.

U18 sortie de poule
Nicolas Mortreux : classé 43 à l'issue des poules, Nicolas hérite d'un adversaire bulgare largement à sa portée, David Davidkoff, le numéro 22, qui va finalement s'imposer 3 à 2, durant un match très défensif. Nicolas rate une dernière rose pourtant assez facile pour lui qui lui aurait permis d'aller plus loin dans ce tournoi.

Brian Ochoiski : classé TS 16, Brian, en last 64, se débarrasse tout d'abord du Tchèque Ales Herout  3 frames à 1 avant d'éliminer le jeune Belge prometteur Ben Mertens 3 à 0.
Un autre Belge se dresse en last 16 sur la route de notre champion tricolore. Il s'agit de la tète de série numéro 1 du tournoi Sybren Sokolowski.Dans un match à suspens, Brian s'impose de justesse 3 à 2.
Dans son quart de finale, Brian pourra nourrir des regrets : il menait ce match 2-0 puis 3 à 1 mais Amir Nardea (Israël) revient petit à petit et s'impose finalement 4 à 3 sur une rose offerte malheureusement poche centrale par Brian. Un nouveau quart de finale comme l'an passé où Brian s'était incliné 4 à 2 face à Tyler Rees, le futur champion d’Europe U18.

La compétition U18 est remportée par Jackson Page, 15 ans (Pays de Galles) contre Amir Nardea (Israël). Aaron Hill (Irlande) Ivan Kakowki (Russie) complètent le podium.

L'enjeu de taille dans cette compétition : le vainqueur était qualifié à participer aux éliminatoires des championnats du monde professionnels de snooker à Sheffield.
Ccomme Jackson Page est déjà qualifié pour d'autres bons résultats,  c'est donc Amir le tombeur de Brian qui honorera cette invitation de la WSA (World snooker association).

U21 phase de poule
Le tournoi U21 s'est déroulé du  mercredi 8 au dimanche 12 mars avec 90 participants.
Format : groupe de 5 joueurs, les 3 premiers qualifiés pour la phase de poule à élimination directe, les 10 meilleurs premiers de poules qualifiés direct en last 32.

Niel Vincent : Trois belles victoires contre un Chypriote, un Tchèque et un Roumain et une défaite contre l'Irlandais Charly Sweeney permettent à Niel de se classer second de son groupe.

Nicolas Mortreux : Après deux défaites 3-0, respectivement contre Simon Lichtenberg (Allemagne) et Tyler Rees l(Pays de Galles), Nicolas s'impose face au Finlandais et surtout dans le match décisif contre le Belge Kobe Vanopen. Il termine grâce à cette belle victoire troisième de sa poule.

Brian Ochoiski : Carton plein pour Brian qui remporte ses 4 matches de poule contre un Finlandais, un Lituanien, un Écossais et une belle victoire contre l'Allemand Luka Klekers, un des favoris du tournoi. Il ne lui concède que deux frames et se retrouve classé TS 8. Il est donc directement qualifié pour les last 32.

Les trois représentants français sont qualifiés pour le knock-out. Bravo à eux, c'est une superbe performance.

U21 sortie de poule
Niel Vincent : Classé 24, Niel s'impose facilement 4-0 en last 64 contre le Roumain Tudor Popescu mais s'incline finalement en last 32 4 à 3 contre le Letton Rodion Judin dans un match très serré.

Nicolas Mortreux : Adversaire très difficile en last 64 pour Nicolas, Brian Cini, le champion Maltais, élimine Nicolas 4 à 0 en last 64.

Brian Ochoiski : Après s’être imposé 4 à 1 contre le Suédois Belan Saharif en last 32 et 4-0 en last 16 contre Rodion Judin – le tombeur de Niel , Brian rencontre en quart de finale le grand favori et tête de série numéro 1 du tournoi, Alexander Ursenbacher (Suisse). Brian est mené 3 à 0 mais recolle à 3 partout. Il s'en faut de peu dans la septième manche où une marron s’arrête de peu devant la poche. Brian s'incline finalement de nouveau en quart de finale par 5 manches à 3.

Bravo tout de même à Brian qui se hisse en quarts de finale en U18 et en U21 et démontre de grands progrès dans son jeu.

C'est le Suisse Ursenbacher, bourreau du champion de France U18 U21, qui remporte ce championnat d'Europe U21 édition 2017 contre le Gallois Jackson Page.
Il se voit ainsi requalifié chez les "pros" pour 2 saisons.

Tournoi Hommes
Le tournoi Hommes s'est déroulé du 12 au 19 mars avec 115 participants dont de nombreux ex-pro venus tenter de récupérer leur statut.
En effet, le vainqueur Hommes, comme le vainqueur U 21, est invité chez les pros pour deux saisons.

Format : groupe de 5 joueurs, les 3 premiers qualifiés pour la phase de poule à élimination directe.

Alexis Callewaert : champion de France, numéro 1 français, il a hérité d'un groupe très difficile, il ne réussit pas à gagner de match malgré un joli break de 66.
Il est donc éliminé dès la phase de poule.

Même scénario pour Stéphane Ochoiski, numéro 2 français et champion de France Master : 1 seule victoire contre un Italien 4 à 3 qui ne suffit pas non plus.
Dommage pour nos 2 fers de lance.


Alexis Callewaert
© Stéphane Ochoiski

 
Stéphane Ochoiski    

Le seul Français qui sort des poules en catégorie Hommes n'est autre que Niel Vincent.
Récent last 32 en U21, pour cela deux victoires à son actif dans son groupe, il vient à bout d'un Chypriote 4 à 0 mais surtout, dans le match décisif pour sortir de son groupe, il s'impose 4 à 2 contre le jeune champion d'Autriche, le prometteur Florian Nussle.

Niel Vincent se voit opposé à un monstre en last 64 : l'ancien professionnel Mickael Judge.
Niel produit un niveau de jeu fabuleux dans un match énorme. Il s'incline finalement 4 à 3 sur la rose ; mais quel match de la part du jeune Ronchinois !


Bilan satisfaisant des tricolores tout de même dans les trois compétitions, sur des tables très exigeantes en précision
Brian Ochoiski : Quart de finale en U 18 et en U 21 – Breaks de 62, 62, 50, 50.


Brian Ochoiski
©Stéphane Ochoiski

Niel Vincent : last 32 en U21 et last 64 en Hommes - Breaks  de 71, 66, 51, 50, 50, 50.


Niel Vincent
©Stéphane Ochoiski

Nicolas Mortreux : last 64 en U18 et last 64 en U21


Nicolas Mortreux
©Stéphane Ochoiski

 

Article de Stéphane Ochoiski, membre de la Commission sportive nationale snooker.

--------------------------------------------------------

Championnats d'Europe snooker dans les catégories U18, U21 et Hommes du 5 au 19 mars 2017 à Nicosie (Chypre).

Les joueurs français engagés dans ces championnats :

Du 5 au 12 mars 2017 : épreuves des - de 18 ans et - de 21 ans.
Engagés : Brian Ochoiski, Niel Vincent et Nicolas Mortreux.

Du 12 au 19 mars 2017 : épreuve Hommes.
Engagés : Alexis Callewaert, Stéphane Ochoiski et Niel Vincent.

À la fin du parcours pour nos représentants lors de ces championnats d'Europe, voici la réaction de Stéphane Ochoiski, membre de la Commission sportive nationale snooker et capitaine de l'équipe de France :
« Bravo à nos jeunes qui ont marqué les esprits ici à Nicosie, tant en "Junior" qu'en "Homme".
L'avenir du snooker en France s'annonce passionnant.
Après la Pologne l'an passé, le team France a montré un joli visage au plus haut niveau sur des tables très exigeantes.
Il faut continuer comme ça ! »

La Fédération française de billard s'associe à Stéphane Ochoiski pour adresser ses félicitations et ses encouragements à persévérer à toute l'équipe.

Liste des joueurs U18 - Liste des joueurs U21 - Liste des joueurs Hommes

LIVE scoring Infos EBSA

Site dédié aux championnats d'Europe 2017

Dans la catégorie "Hommes" :

Dans la catégorie "Homme", Niel Vincent s'incline 3-4 en last 64 face à Mickael Judge.
Niel nous a démontré lors de ce match qu'il était armé pour se défaire de situations de jeu très délicates et que ses aspirations sportives les plus prestigieuses étaient encore à venir, tout comme pour ses jeunes coéquipiers.

Chez les moins de 21 ans :

Journée du 11 mars :
Brian Ochoiski est en quart de finale après avoir éliminé facilement 4-1 le Letton Rodion Judin, bourreau de Niel Vincent (éliminé de justesse 4-3).
Durant son match de quart contre Alexander Ursenbacher – le favori du tournoi, Brian a d'abord égalisé à 3-3, ayant perdu les trois premières manches, la première manche 58-61, la 3e manche lui échappe également à un cheveu…
Il gagne les trois suivantes, la 4e sur le fil (59-47), la 5e plus largement (63-31), et la 6e, carrément 77-9 !!!
Il ne restait plus que 3 manches au maximum, 2 pour gagner…
C'est malheureusement Alexander
qui les remporte, ainsi que le match sur le score de 5-3. Superbe prestation de Brian contre la TS1 de ce tournoi !

Journée du 10 mars :
La bonne nouvelle du jour, c'est que nos 3 joueurs se sont qualifiés pour le tableau final. Brian, faisant partie des 10 meilleurs premiers, est dispensé de 1/32e.

Un 1/32e a eu lieu ce soir entre Nicolas Mortreux et Brian Cini, qui s'est malheureusement terminé par une victoire 4-0 du Maltais, vieil habitué de cette compétition (20 ans)…
L'aventure française est terminée dans cette partie du tableau.

Un autre 1/32e a eu lieu entre Niel Vincent et Tudor Popescu (Roumanie), qui a vu au contraire la victoire de notre représentant 4-0.

S'il passe demain (à 10h00) l'obstacle letton Rodion Judin, TS9, Niel pourrait retrouver en 1/8e Brian Ochoiski, TS8, et qui doit se débarrasser demain à 10h00 du Suédois Belan Sharif... Dans ce cas nous aurions obligatoirement un Français (et un seul) en quart de finale !

Journée du 9 mars :
Niel Vincent a encore deux matches : il rencontre à 9h30 la tête de série de son groupe.
Il rencontrera à 14h30 l'actuel 3e.
Il est pour l'instant à 2 victoires (2e du groupe).
Il est qualifié, il nous reste à suivre s'il sortira dans ceux qui se qualifient directement pour les 1/16e.

Il reste à Nicolas Mortreux un match à midi pour espérer encore se qualifier dans les 54 restants en 1/32e (il est à une manche du Belge qui le précède et qu'il doit rencontrer pour la 3e place qualificative de son groupe).

Brian Ochoiski est en tête de son groupe : il a battu la tête de série hier nettement (3-1) ; il doit faire son dernier match cet après-midi à 14h30 pour se qualifier (ou non) directement pour les 1/16e…

Scores en direct : http://www.ebsa.pl/live/en/tsnew.php
TV-table en direct : http://www.ebsa.pl/live/en/video_new.php?stol=8

Articles de J.-P. Bazin

 

Chez les moins de 18 ans :


Brian Ochoiski
©Stéphane Ochoiski

Brian Ochoiski joue et perd 3-4 son quart de finale face à l'Israélien Amir Nardeia.
Auparavant, il bat 3-0 le Belge Ben Martens en Last 32, après avoir remporté 3-2 son match en Last 16 face au Belge Sybren Sokolowski.

Brian Ochoiski remporte son premier match face à Josh White (Pays de Galles) et son 2e match face au Suisse Luis Vetter.
Il sort premier de sa poule malgré une défaite.
 

Nicolas Mortreux jouait un match décisif pour la suite de son tournoi en U18 après une première défaite face à l'Irlandais Noel Landers.
Il remporte son dernier match et assure ainsi sa qualification en terminant 3e de poule.
Son parcours s'arrête malheureusement en Last 64, non sans mérite.
 


Niel Vincent
©Stéphane Ochoiski

Niel Vincent perd son premier match face à l'Ukrainien Julian Bulko. Et gagne son 2e match face au Belge Ben Mertens. Il subit une défaite une nouvelle fois face au même Ukrainien.
Il est donc éliminé du concours U18, il tentera sa chance en U21.

-------------------------------------------------

Championnats du monde de snooker Hommes, Féminines et Masters du 18 au 29 novembre 2016 à Doha au Qatar.

800 joueurs cm snooker 16

C'est l'Iranien Soheil Vahedi qui remporte le tournoi Hommes, événement majeur de cette édition 2016, il devient donc joueur professionnel. Chez les Féminines, la Belge Wendy Jans l'emporte facilement et conserve son titre. En Masters, l'Indien Damender Lilly s'impose pour sa première participation dans cette catégorie.

Christelle Pédat (BILLARD CLUB 8 POOL EVIAN) , Alexis Callewaert (B.C. DU CANON D OR), Stéphane Ochoiski (CENTURY CLUB), Marc Chouillier (JAG SNOOKER CLUB) et Daniel Poly (B.C. DU CANON D OR) étaient engagés dans cette compétition.

Pas de performance marquante mais, à noter, deux victoires dans le clan tricolore :  une pour Alexis Callewaert et une autre pour Stéphane Ochoiski, qui seront malheureusement éliminés prématurément en sortie de poules.

Résultats Masters  -

  Résultats Féminines  -

Résultats Hommes

Joueurs

 

Ajouter un commentaire